Savignat et Pécoil - Violons du Cézallier Agrandir l'image

Savignat et Pécoil - Violons du Cézallier

AEPEM 10/01

Neuf

Un document exceptionnel à plus d'un titre.
Tout d'abord par sa date de réalisation, enregistré juste après la seconde guerre mondiale, il précède de 15 ans les enregistrements effectués par le Musée des Arts et Traditions Populaires dans le cadre de la mission Centre France auprès des violoneux auvergnats Michel Tournadre, Paul Cardot et Michel Péchadre. Ce témoignage sur la pratique du violon en Auvergne nous donne un aperçu sur cette pratique qui précède de 30 ans la grande période des collectages des années 1970 sur laquelle se fonde l'essentiel de notre connaissance de cette musique. Pour la tradition de violon du Massif Central, c'est donc le document sonore le plus ancien, si on fait abstraction des deux bourrées enregistrées pendant l'entre-deux-guerres sur 78 tours « le Soleil » par Jules Miquel, musicien du Cantal installé à Paris.
Ensuite parce que sont enregistrées ici plusieurs pièces jouées par les deux violons à une octave d'écart. On avait connaissance de cette pratique à travers de nombreux témoignages oraux, mais, à ma connaissance, il s'agit d'un des seuls documents où on peut entendre deux musiciens jouer le même morceau, un à l'octave grave, l'autre à l'octave aiguë.
Enfin, c'est une des rares publications qui illustrent la tradition musicale du Cézallier.
Basile Brémaud, extrait du livret.

Plus de détails

Attention : dernières pièces disponibles !

15,00 € TTC

Fiche technique

Titre Violons du Cézallier
Format 1 album avec livret de 24 pages
Packaging digipack
Durée 41'58
Année de sortie 2010
Label AEPEM

En savoir plus

1. Monologue "La fête à Rentières", "l'escargot" et autres airs à danser (Antonin Pécoil).
2. Suite de Bourrées (Antonin Pécoil).
3. Suite d'airs à danser (final: "La Java bleue") (Antonin Pécoil).
4. Suite d'airs à danser (Antonin Pécoil).
5. Suite de valses (Antonin Pécoil).
6. Bourrée jouée à deux violons (Alexandre Savignat et Antonin Pécoil).
7. Bourrée jouée à deux violons (Alexandre Savignat et Antonin Pécoil).
8. Bourrée (Antonin Pécoil).
9. Bourrée (Antonin Pécoil).
10. Mélodie jouée à deux violons (Alexandre Savignat et Antonin Pécoil).
11. "L'aiga de rosa" (Alexandre Savignat et Antonin Pécoil).
12. Polka piquée (Alexandre Savignat et Antonin Pécoil).
13. "La fille de la meunière" (Alexandre Savignat et Antonin Pécoil).
14. "La debrajada" (Alexandre Savignat et Antonin Pécoil).
15. Suite : "Son davalats", le "Turlututu", la "mazurka des familles", scottish (Alexandre Savignat).
16. Dialogue de Jean Martin et Antonin Pécoil, Bourrée (Alexandre Savignat).
17. Suite de valse et scottish-valse (Alexandre Savignat).
18. Suite : bourrée, valse, scottish-valse, scottish et polka "Toca la vièlha" (Alexandre Savignat).

Reviews

No customer reviews for the moment.

Write a review

Savignat et Pécoil - Violons du Cézallier

Savignat et Pécoil - Violons du Cézallier

Un document exceptionnel à plus d'un titre.
Tout d'abord par sa date de réalisation, enregistré juste après la seconde guerre mondiale, il précède de 15 ans les enregistrements effectués par le Musée des Arts et Traditions Populaires dans le cadre de la mission Centre France auprès des violoneux auvergnats Michel Tournadre, Paul Cardot et Michel Péchadre. Ce témoignage sur la pratique du violon en Auvergne nous donne un aperçu sur cette pratique qui précède de 30 ans la grande période des collectages des années 1970 sur laquelle se fonde l'essentiel de notre connaissance de cette musique. Pour la tradition de violon du Massif Central, c'est donc le document sonore le plus ancien, si on fait abstraction des deux bourrées enregistrées pendant l'entre-deux-guerres sur 78 tours « le Soleil » par Jules Miquel, musicien du Cantal installé à Paris.
Ensuite parce que sont enregistrées ici plusieurs pièces jouées par les deux violons à une octave d'écart. On avait connaissance de cette pratique à travers de nombreux témoignages oraux, mais, à ma connaissance, il s'agit d'un des seuls documents où on peut entendre deux musiciens jouer le même morceau, un à l'octave grave, l'autre à l'octave aiguë.
Enfin, c'est une des rares publications qui illustrent la tradition musicale du Cézallier.
Basile Brémaud, extrait du livret.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...