Mustradem - Musiques Traditionnelles de Demain
Newsletter #42 septembre octobre 2016
Édito Le film que je ferais (si je m'appelais Isabelle)

A la Villeneuve, on vient de remettre à neuf la fresque d'Ernest Pignon-Ernest (1), apposée en 1976 sur la façade de la Bourse du Travail. La partie droite de ce magnifique trompe-l'oeil expose un panel d'affiches de l'histoire de la gauche française : tracts syndicaux, appels révolutionnaires, etc. A gauche, une petite fille monte en courant un escalier qui pourrait être celui de Potemkine (2). Elle semble prolonger vers l'horizon la profondeur imaginaire d'un mur que les affiches déchirées tirent à l'inverse vers nous d'un faible relief. D'un côté l'écrit indispensable au rassemblement politique, de l'autre la vague indomptable de la vie, qui s'équilibrent sans se neutraliser. 

Cette petite fille qui s'enfuit vers l'écran du fond, m'emmène avec elle chargé du vertige qui précède les rêves. Apparaît alors dans la pièce noire celui avec qui nous venons de passer 3 jours enfermés : monsieur René Zosso. Or, si ce stage Penser modal - et cette captation - furent passionnants, ma découverte intime fut telle : parmi tous les artistes qu'il m'est donné de côtoyer, peu sont à même, autant que lui, d'inspirer un tel désir de cinéma (3). René est une rock-star. Immobile à l'écran, ça ferait un film. En gros plan par Andy Warhol, un chef d'oeuvre (4)

On voit donc que ce stage et le DVD qui en sortira (cf ci-dessous) sont porteurs de sacrées promesses. Mais alors d'autres circuits s'activent chez l'amateur d'histoires. Celui-ci sait que chaque évocation artistique de la réalité est condamnée à bifurquer à jamais sur les sentiers des jardins de la fiction. C'est, à chaque nouvelle nuit, le "Il était une fois…" ou le "et si…et si…" qui reviennent à cheval sur le miroir. René est là ? C'est Gandalf, il est d'ailleurs. Il nous fait chanter les modes authentes ? Le bourdon de sa vielle démarre le projecteur et nous rêvons tout le reste. Il chante en Ancien Français ? Cela sonne à l'envers, subliminal. Il nous regarde, silencieux, un bref instant, et dit "bon !…", c'est Shéhérazade et nous voulons la suite, on ne le bouffera qu'au petit jour. 

Mais alors les supports se mélangent : musique, image, bourdon, ébranlent un navire au manteau d'Arlequin : en sus de faire grincer sa vielle-voix (voyelle ?) comme la charrette de l'Ankou, on sait que René est aussi comédien (il articule comme seul le ferait un suisse de la Comédie Française, un vrai régal), on l'a croisé dans d'autres dimensions : dans le Molière de Mnouchkine, dans les Carmina Burana avec René Clémencic bien sûr, dans l'Eloge de la Folie d'Erasme par Jordi Savall, dans des archives de l'INA avec 75 ans de moins…On l'a vu lire deux heures durant, face à un public médusé, Van Gogh le suicidé de la société d'Antonin Artaud. On voudrait mettre tout ça dans la même marmite, on serait sûr d'en sortir la pierre philosophale. 

Aussi pour se refroidir les sangs, on souhaiterait poser trois façons simples de filmer René Zosso. La première : je poserais une caméra chez lui, et je le regarderais travailler, aller, venir, sans un mot. Chercher la bonne vibration. Le fil serait tendu, sans filet de parole. La deuxième : il parlerait, du Moyen Age (on parle toujours de quelque part, reste à trouver d'où), de nos ancêtres les folkeux, de la perte du mode d'origine des chansons traditionnelles par la transmission orale...peu importe. 

Troisièmement : il faudrait faire grincer les supports ; travailler cette matière, à l'acide, comme une eau-forte. La ronger, la boucler, la faire tourner sur elle-même comme René relie passé et futur en torturant ses bourdons…Révéler le filigrane des êtres, l'humeur du temps qui passe, le soufre qui nous anime tous.

En rire avec lui, enfin, tant René Zosso, plus que quiconque ici-bas, n'est aujourd'hui rien moins qu'une vanité (5) vivante ; une anti-vanité, qui nous toise, libre, hilare et décharné, du seuil d'un écran qu'il ne franchira jamais.

Christophe Sacchettini

tofsac@mustradem.com

Cet édito m'a été en partie inspiré par le film-enquête beau, joyeux et inclassable, réalisé par la cinéaste Isabelle Prim sur l'artisan grenoblois Jean-Pierre Beauviala, inventeur des célébrissimes caméras Aaton.

(1) https://www.kisskissbankbank.com/restauration-de-la-fresque-de-1979-d-ernest-pignon-ernest-a-la-bourse-du-travail-de-grenoble

Cet artiste inclassable, on vous le rappelle, nous offrit naguère quelques-unes de ces célèbres "mains" pour la couv' et le livret du double CD Plein Chant (Gérard Pierron / DJAL / Kordévan) - toujours à la boutique !

(2) Le cuirassé Potemkine, SM Eisenstein, URSS 1925

(3) D'aucuns ont taquiné cet été le caractère "diabolique" de la 3e des bandes-annonces que j'ai consacrées au projet : or, pendant ces 3 jours, René n'a fait que parler du triton, l'accord défendu, Diabolus in musica.

(4) Les bouleversants screen-tests d'Andy Warhol sont ainsi les seuls essais à pulvériser d'un coup d'un seul la dialectique cinéma / peinture.

(5) Vanité : "nature morte allégorique qui symbolise le caractère éphémère de la vie humaine" (D. Chantegrel)

Photo : C. Sacchettini

 
PENSER MODAL

Le DVD 2017 est sur les rails ! A cette heure, le stage Penser modal - approche théorico-pratique de la modalité occidentale du grand René Zosso est dans la boîte et notre équipe est à l'ouvrage dessus. 

Coproduction : AEPEM, AMTRAD, APMT, Cie Beline, CPMDT, FAMDT, MusTraDem, Mydriase (…rien que ça !). Sortie prévue : 1er semestre 2017. Souscription jusqu'au 6 novembre ici

 
VIDÉOS DIATO

Elles sont en ligne ! Un cours par mois dès septembre, c'est ce que vous propose Stéphane Milleret jusqu'à l'an prochain. Une façon nouvelle de transmettre un répertoire et une pédagogie.

C'est là

 
MILLERET / PIGNOL / NIEPOLD

Trois concerts exceptionnels réuniront Anne Niepold, Stéphane Milleret et Norbert Pignol les 14 et 15 octobre à 20h et le 16 à 18h, à Agend'Arts (Lyon). New-trad ou néo-musette, vous n'entendrez pas ça tous les jours. Réservez !

http://agendarts.free.fr/oct16.html

 
STAGE IMPRO

Stéphane Milleret, Jérémie Mignotte et Peter Libbrecht seront en stage d'improvisation à Gand (Belgique) du 4 au 6 novembre.

Des infos ici

 
FRÈRES DE SAC

- En concert à Annecy (74) le 10 novembre, salle Pierre Lamy.

Orga : Terres d'Empreintes.  http://www.terresdempreintes.com

- En stage Des rondeaux des Landes au branle de la Vallée d'Ossau en Béarn avec l'incroyable Geneviève Chuzel le 27 novembre à Villefontaine (38).

http://www.tradopieds.fr/TradOPieds/index.php

 
RITES

A peine rentré d'une tournée solo en Australie, le camarade Denis Plassard repart sur les routes avec la "conférence chorégraphiée" Rites (CD à la boutique !)

- en duo (Denis Plassard et Xavier Gresse) au Chaînon Manquant à Laval (53) le 15 septembre 

- avec toute l'équipe au grand complet le 1er octobre à Sallanches (74).

Le site de la Cie Propos

 
NATACHA EZDRA

Elle chantera Ferrat, toujours accompagnée de son fidèle trio Patrick Reboud, Christophe Sacchettini et Yves Perrin le 13 octobre à l'Ile de Ré (17), le 11 novembre à St-Gély-du-Fesc (34), le 18 à Hangest-sur-Somme (80), le 19 à Créteil (94). 

On entendra également la version Ferrat au c(h)oeur (avec chorale) le 11 décembre à Firminy (42) à 16h.

Le DVD du concert parisien de septembre 2015 est maintenant à la boutique !

Le site de Natacha

 
IN SITU

L'équipe d'In Situ prépare sa participation à l'exposition Si on chantait la la la la (…ça vous plaît comme titre ??) à partir de décembre 2016 au Musée Dauphinois de Grenoble. 

Au menu : des interviews (réalisées par notre copine Péroline Barbet), du son, des images, et des ateliers de chanson menés tout au long de l'année par Marie Mazille, Patrick Reboud et not'Président Fabrice Vigne.  

La plaquette

 
COPINAGE

Le 15 octobre c'est la première du nouveau quartet Marlau et Cie (Laurence Dupré, Marion Soulette, Eric Barnaud, Jean-Loup Sacchettini) dans le cadre d'Es-trad (2e festival de musique trad Italie / Nord-Isère). Toute la journée : conférences, stages et concert le soir. Du 13 au 15 octobre à Bourgoin-Jallieu (38). Orga : Inis et Conservatoire H. Berlioz.

De plus le Conservatoire, outre le département trad', propose tout au long de l'année une alléchante série de conférences par François Gasnault, Alice Joisten, Solange Panis ou Eric Barnaud, tous gens de bien…ainsi que des cours de culture trad par l'excellent Guillaume Veillet.

Contact : 04 74 93 54 05 (en attendant que quelqu'un se décide à mettre à jour le site).

 

Coin Coin Prod embauche ! Nos amis recherchent deux chargés de production pour veiller aux destinées d'Antiquarks...mais pas que.                                                                                                        

 http://www.coincoinprod.org                                                                                                                                                          

 Contact : 04.78.62.34.38 ou recrutement@coincoinprod.org                                                                                                                                                                                                                                                                                     

 
ÉTOI, ANSMOMAN TÉSURKOI ?

Eh bien...

- Stéphane Milleret est à fond sur la création Groënland Manhattan avec Sébastien Tron

- Après quelques jours de composition en studio pour l'ami Denis Plassard, Norbert Pignol vient de finir le script du tournage Zosso

- Christophe Sacchettini attaque le dérushage du film Zosso, en binôme avec Evelyne Girardon

- Il ira ensuite s'échauffer les sens avec Fabrice Vigne et Stéphanie Bois sur l'adaptation de Trois filles de leur mère (Pierre Louÿs)

- Jérémie Mignotte prépare son album solo ! Des news en novembre.

- Jean-Loup Sacchettini transpire sur le nouveau quartet Marlau et Cie

- Patrick Reboud crée en ce moment même Les folles complaintes, un tour de chant consacré à Charles Trenet par Anne Callas (mise en scène : Denis Bernet-Rollande). Puis il met la dernière main au CD Au jardin des bêtes sauvages (Pierre Vellones / Anne Sylvestre).

- enfin, Jérôme Hamon et Nathalie Coste, en direct de nos bureaux, centralisent les futurs projets In Situ.

- "mais moi……………….je t'emmerde !!!"   (private joke)

 
LA BOUTIQUE

Les nouveautés !

IN SITU / VILLENEUVE (Mazille / Pignol / Reboud / Sacchettini + 30 chanteurs et instrumentistes) - 2CD

Natacha EZDRA chante Jean Ferrat "Un jour futur" - DVD

Anne NIEPOLD / Gwen CHRESENS "Monochromatic"

Les artistes « maison » (dernières parutions)

ANTIQUARKS "Kô - le libre album" CD / livre

TOCTOCTOC « L'ombre et la lumière » CD

RITES - Musiques pour la chorégraphie de Denis Plassard - Direction musicale : Norbert Pignol CD

S.MILLERET / N. PIGNOL  "Méthode d'accordéon diatonique Vol. 4"

Les nouveautés CD de l'AEPEM

LA MACHINE "Super gain"

DZOUGA !  "Enfachinaires"

Maxence CAMELIN "Quand la craba crabidarà"

Duo RIVAUD / LACOUCHIE "Ordich !"

Philippe PRIEUR "Joueur de musette"

Emilie DULIEUX "La noce du papillon"

Tout est là

 
          
 
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, merci d'envoyer un mail à lettre@mustradem.com
Vous n'arrivez pas à voir cette newsletter ? Cliquez ici