Mustradem - Musiques Traditionnelles de Demain
Newsletter #39 mars avril 2016
Édito Conte

"Nos ancêtres voyagent toujours à l'intérieur de nous-mêmes."

Antonio Placer

Il était une fois un continent malade dont les nations fermaient leurs frontières les unes après les autres. Les dirigeants de ces pays étaient pour la plupart de dévoués serviteurs de l'Etat élevés en batterie, dont la principale activité consistait à écouter de convaincants marchands ou de riches industriels leur expliquer comment gérer le pays au mieux de l'intérêt général. On continuait à voter pour eux, par désespoir, parce qu'hélas il y avait pire : il y avait une sale et répugnante bestiole qui agitait de grosses pattes poilues par tout le continent et attirait à elle les désespérés pour leur bouffer le cerveau. De temps en temps les dirigeants piquaient un peu le ventre de la bête devant les caméras pour la faire baver ou dire des choses honteuses, ça faisait peur à leurs administrés qui retournaient en tremblant à l'isoloir voter pour eux, et ça leur tenait lieu de politique jusqu'à la fois suivante.

Or il advint qu'une suite de catastrophes planétaires amena par ici des flopées de malheureux fuyant guerre, famine et misères dont bon nombre n'étaient pas étrangères à certaines décisions prises par les riches pour garder les pouilleux loin de chez eux, ou alors au compte-goutte, hein, pas plus d'un par décennie, on a déjà assez à faire avec nos pauvres à nous. Cette fois-ci la coupe était pleine : on n'allait pas se laisser envahir comme ça ; et tous ces migrants, ces pauvres hères se traînant aux portes, ça commençait à faire sale. J'ai oublié de dire que c'était les gentils qui dirigeaient le pays - les vilains, eux, attendaient leur tour en ricanant et en disant du mal. Les gentils faisaient un peu pareil que les vilains, mais eux, la différence c'est qu'ils le faisaient avec (retenez ce mot) "humanité". Bref, tout allait plutôt bien.

Il y avait dans ce pays-ci - qui s'appelait la Frouce - des artistes, des musiciens, qui s'intéressaient à ce qu'on appelait les traditions. Ces traditions, c'était un truc du passé révolu, qui n'existait plus, et dès lors on pouvait en faire tout ce qu'on voulait, et ceux-ci ne s'en privaient pas (1). On pouvait également, hélas, leur faire dire aussi tout ce qu'on voulait. Ceux qui en parlaient le plus, c'était ceux qui n'y connaissaient rien, et quand on entendait un dirigeant commencer à parler de traditions c'était pour dire que nous on en avait et les autres pas. Ou le contraire, qu'ils en avaient mais que ça n'était pas les mêmes que les nôtres et que c'est pour ça qu'on ne pouvait pas les prendre chez nous. Bref, ils en parlaient comme on parlait d'une bagnole, d'une religion, ou d'une paire de couilles.

Un groupe de ces saltimbanques que j'évoquais plus haut, quand ils n'étaient pas à la piscine aux Baléares à lutiner des croupes aux frais du contribuable, habitaient un très joli quartier tout en hauteur, entouré de montagnes, où ils passaient leurs journées à faire de la musique et à chanter avec leurs voisins. Ils gagnaient même leur vie comme ça, et ça donnait parfois de très belles choses comme celle-ci :

Mais quand ils redescendaient sur terre, ces poètes, qui n'étaient pas moins cons que les autres mais qui avaient juste un peu plus de temps à eux, réfléchissaient. Et leur coeur était pur mais triste : "Tant de pauvres gens dehors, et rien que dans ce quartier-ci il y a un immeuble vide qui ne sert à rien !…Que faire ?" Or un syndicat de thaumaturges venait juste de mettre à jour une étrange mais puissante molécule : le patrimoine culturel immatériel. Cette substance magique était présente (bien qu'à l'état fort dilué parfois), dans le sang d'absolument tout le monde et aurait suffi, pour peu qu'on l'eût dûment brevetée, à garantir au porteur une foultitude de droits bien utiles par les temps incertains qui couraient. Ainsi peut-être un jour, on ne sait jamais, on arrêterait d'être fier d'un fantasme, ou alors on en serait fier comme d'une belle histoire à laquelle plus personne ne croit mais qu'on aime bien se raconter à Noël. Comme d'un beau mythe, une création collective. Or c'était de ça qu'ils rêvaient, nos artistes. Ils se rendirent donc en ambassade auprès du Président de la République (ils évitèrent sagement le bureau du ministre de la Culture, qui venait de changer pour la 27e fois de l'année). "Cher Président, dans notre quartier nous sommes tous d'anciens migrants ou des enfants de. Or nous nous ennuyons tous seuls chez nous, et nous voudrions bien faire de la musique avec nos voisins de plus loin que le palier. Sais-tu qu'en vertu du PCI qui baigne nos artères, nous devons maintenant ensemble vivre en frères ?"

A ces mots le Grand Homme flaira la bonne affaire : bon sang mais c'est bien sûr ! fit-il en se frappant le front (car il avait des lettres). Aussitôt dit ! Il envoya en repérage un Jakkatali, sorte de robot qui avait la particularité de désigner le sens du vent. Celui-ci décréta qu'il fallait aussitôt ouvrir les frontières, effacer la dette des pauvres du tiers monde, réduire à néant le temps de travail pour tous, et déclarer le patrimoine culturel immatériel trésor et moteur de l'économie nationale. Le pays fut sauvé de la faillite, mais nos artistes désormais inutiles furent priés de bien vouloir se reconvertir en marchands de boudin. De là date l'incroyable essor de la saucisse qui chante toute seule dans la poêle.

Christophe Sacchettini - tofsac@mustradem.com

(1) L'idée sous-jacente c'était que quand les traditions existaient encore, eh bien, c'était dans le domaine du normal, de la Vie quoi, et personne n'en parlait, et donc ça ne s'appelait pas tradition, ça ne s'appelait même rien du tout. Vous voyez ?

Toutes nos pensées vont vers nos amis valdôtains après la disparition de Marco "Mammo" Inaudi, génial et somptueux bassiste du groupe Abnoba.

 
IN SITU / DJAL et SORTIE CD

L'événement du printemps c'est la création In Situ in the Air. Commande du festival Détours de Babel 2016, elle aura lieu place des Géants (Grenoble) vendredi 25 mars.

L'ultime concert de l'équipe In Situ Villeneuve (Marie Mazille, Norbert Pignol, Patrick Reboud, Christophe Sacchettini + une vingtaine de chanteurs / musiciens) sera accompagné par des projections murales d'images collectées auprès des enfants du quartier, réalisées par la Cie Les Rémouleurs (Aubervilliers).

Le tout sera suivi d'un bal avec DJAL, le boys band mustradémien. Une chaude soirée !

http://www.detoursdebabel.fr/IN-SITU-IN-THE-AIR-DJAL

Le même jour sortira le double CD In Situ / Villeneuve, jalon essentiel de deux années de collectage / création dans le quartier de la Villeneuve (Grenoble). Production MusTraDem 2016, la fin d'une aventure mais un nouveau départ dans l'univers mustradémien.

 
STAGE D'ÉTÉ

Les inscriptions sont ouvertes pour notre stage d'été 2016 : tous instruments, chant ou musique d'ensemble (Balkans, Bretagne) et tous les petits plus qui épiceront cette fabuleuse semaine : du 14 au 20 août à St-Ismier (38)…et un nouveau venu cette année : Julien Cartonnet qui encadrera le stage de cornemuse.

Les infos sont ici

 
RITES

La "conférence chorégraphiée" de Denis Plassard dont nous avons commis la musique (prod. MusTraDem 2014, à la boutique) continue sa route : du 18 au 20 mars à Epinal (88), 22 et 23 mars à Meylan (38), 24 mars à Thouars (79).

Le site de la Cie Propos

 
DJAL DANS TON SALON

La tournée 2016 DJAL dans ton salon aura lieu comme l'an dernier pendant les vacances de Pâques, et nous emmènera cette année le 16 avril à Chennevières-s.Marne (94), le 17 à Calais (62), le 19 à La Gacilly (56), le 20 à Durtal (49) (sous réserve). On est moins vieux que les Sonerien Du, mais on boit moins qu'eux, aussi (ou pas).

Infos : MusTraDem

 
FABI DANS MON SALON

Fabienne Déroche (vielle à roue, chant) jouera chez Christophe Sacchettini le 6 avril :

- en duo Fuzzing Cats (avec Guillaume Lavergne, claviers)

- en trio avec Marie Mazille et Guillaume Lavergne, ils improviseront sur le ciné-concert-lecture expérimental consacré par Christophe à Alain Robbe-Grillet et Jean Rollin. La rencontre entre zombies et autofiction !

Infos-résas : tofsac(at)mustradem.com

 
FRÈRES DE SAC

Ils accompagneront Geneviève Chuzel pour une journée de formation Enseigner les danses traditionnelles aujourd'hui, samedi 23 avril à Cognin (73). Organisation : CMTRA / AMTRAD / CEFEDEM. Il reste quelques places !

Plus d'infos

On les verra aux côtés des enfants de l'école élémentaire Bel Air (Eybens - 38) sur la scène de l'Odyssée (Eybens 38) le 9 mai.

 
TOCTOCTOC

Le trio auvergno-rhonalpo-valdotain jouera le 2 avril à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand (63) : stage de danse l'après-midi, bal pour enfants…

Infos : 06 88 63 73 59

 
NATACHA EZDRA

A peine remise de la sortie du DVD Natacha Ezdra chante Jean Ferrat Un jour futur, (concert enregistré à l'Espace Niemeyer de Paris le 19 septembre dernier, bientôt à la boutique !), elle chantera Ferrat à Veauche (42) le 8 avril. Toujours accompagnée par Yves Perrin, Patrick Reboud et Christophe Sacchettini.

Le site de Nathache Ezdra

 
JEAN-PIERRE SARZIER

- Après avoir participé au spectacle Atropos (direction artistique Thierry Ronget) de la Cie Lanabel, Jean-Pierre jouera en duo avec la chorégraphe Annabelle Bonnéry le spectacle Instantané au sein des sculptures en bronze d'Abou Traoré le 4 avril au Théâtre de l'Astrée (Villeurbanne 69) dans le cadre du festival Chaos Danse.

- Il a récemment collaboré avec Strigall (compositeur) : on l'entend (à la clarinette en bambou) dans la bande-son du spectacle de Jean-Claude Gallotta L'étranger (d'après Camus).

- Il a composé et réalisé la musique du spectacle Carnet de Poilu, de Fleur Lemercier, marionnettiste.

- Jean-Pierre est artiste associé au festival occitan Mai que Mai, festival itinérant sur le territoire du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc. qui aura lieu cette année du 2 au 8 mai 2016. Le programme : http://maiquemai.wix.com/maiquemai#!menu/cnyl

- Enfin, Jean-Pierre et le tambouriniste Carlo Rizzo entament une collaboration artistique et néanmoins amicale. Les premiers concerts ou interventions pédagogiques sont prévus en 2017.

- Notre JP à nous continue néanmoins sa route avec à peu près la moitié des groupes néo-trad ou jazz-world de Rhône-Alpes et d'ailleurs : Annick Magnin et les Balbelettes, l'Equipée K, Rosa Combo, Ratamouche, Trio Milleret / Pignol / Sarzier (au Mans dimanche 26 mars), TocTocToc, Nerazdeleni Trio (Baez / Temelkovski / Sarzier, à Grenoble les 8 et 9 avril, à ne pas manquer), le célèbre duo Damiano / Sarzier etc etc etc.

Le site de Jean-Pierre Sarzier

 
PLANTIMAY

La ferme / GAEC de Plantimay en Chartreuse (38) organise tous les ans des événements sympathiques dans un cadre idyllique. Le 7 mai, ce sont Marie Mazille, Norbert Pignol et Patrick Reboud qui iront réaliser là-haut une mini-opération In Situ, avec la complicité du metteur en scène Philippe Pujol : collectage sonore et restitution au milieu des vaches !

http://www.ferme-plantimay.fr

 
ET TOI, TÉSURKOI ?

Après le succès du Tour de Valse (plus de 100 représentations), Tony Canton réunit autour de lui une équipe pour un nouveau bédéconcert.

La BD de Chloé Cruchaudet Groenland Manhattan (ed. Delcourt) sera mise en musique par Stéphane Milleret et Sébastien Tron. Tony en assurera la direction artistique et le montage vidéo.

Cette création prévue pour 2016-2017 est produite et diffusée par Vocal 26 (Evasion, Michèle Bernard, Gérard Morel…).

Les premières images ici

et des infos ici

Vous aimez l'accordéon, vous aimez la vidéo…

Stéphane Milleret vous concocte quelques cours dématérialisés, disponibles à partir du mois de septembre en version bilingue. On en reparlera…

Jamais deux sans trois ! Après Les Giètes et Double Tranchant et son Double, Fabrice Vigne et Christophe Sacchettini se lancent dans une nouvelle lecture musicale, en trio cette fois avec la comédienne Stéphanie Bois ; un audacieux projet d'adaptation de Trois filles de leur mère, roman franchement cochon de Pierre Louÿs.

On ne sait pas comment ça va tourner, mais on pourra toujours le proposer au "Théâtre Suçoir"…

http://www.fonddutiroir.com/blog/

 
NOUVEAU SITE

Le nouveau site et la nouvelle boutique de MusTraDem seront prochainement mis en ligne (vers la mi-avril si tout va bien)! Réalisés par Romain Marchand… des rubriques, des photos, des archives, et tout deviendra clair pour vous ! Vous verrez, vous comprendrez beaucoup mieux ce qu'on fabrique ensemble depuis 25 ans...

http://www.mustradem.com

 
COPINAGE

Notre oreillette nous susurre que le meilleur trio de musique d'Auvergne de 1981 se reformerait…Si c'est le cas, on se réjouit du grand retour de Marc Anthony, Dominique Paris et Jean-François Vrod. Café Charbons goes to Ars !

Avant le stage Mydriase, vous vous rendrez cet été aux Rencontres du Tapis Vert : stage de musique et danse des Balkans avec toute l'équipe de l'excellent Collectif Aksak, du 10 au 15 juillet à La Lacelle (61).

Des infos et le bulletin d'inscription

Solène Riot et Sigrid Guillaume viennent de sortir leur recueil Mi Ombre Mi Soleil : "17 compositions pour le bal folk (partitions des musiques du CD A deux)".

Bon de commande ici : Des infos

Le dernier (et ultime) ouvrage écrit et auto-édité par notre président préféré Fabrice Vigne en sa maison Le Fond du Tiroir est une autobiographie maintes fois en 17 ans remise sur le métier, en forme d'hommage à Georges Perec : de passionnantes et jubilatoires Reconnaissances de Dettes, où comment un humain naît à lui-même en se rendant à d'autres.

Disponible en souscription ici

 
FAMDT

La "rencontre nationale" de la FAMDT (Fédération des Associations de Musiques et Danses Traditionnelles) aura lieu cette année du 9 au 11 juin à Ustaritz (64).

http://www.famdt.com

 
LA BOUTIQUE

La nouveauté !

IN SITU / VILLENEUVE (Mazille / Pignol / Reboud / Sacchettini + 30 chanteurs et instrumentistes) - 2CD

Les artistes « maison » (dernières parutions)

ANTIQUARKS "Kô - le libre album" CD / livre
L’AIR ET LE GESTE / S. Milleret / N. Pignol DVD pédagogique
TOCTOCTOC « L'ombre et la lumière » CD
RITES - Musiques pour la chorégraphie de Denis Plassard - Direction musicale : Norbert Pignol CD S.MILLERET / N. PIGNOL "Méthode d'accordéon diatonique Vol. 4"
Jean BANWARTH « Irish Fingerpicking Guitar Vol. 2 » Recueil de partitions et tablatures + DVD

Les nouveautés CD de l'AEPEM

Philippe PRIEUR "Joueur de musette"
Emilie DULIEUX "La noce du papillon"
Claude QUINTARD / Michel ESBELIN "La bourrée à Régis"
La PERDRIX ROUGE "Vendanges tardives"
LA FILLE DU FERMIER

Les galettes de l’AEPEM

CORNEMUSE PICARDE (2 CD + livret 148 p.)
MÉLODIES EN SOUS-SOL (2 CD + livret 32 p.)
GARGAMAS "Musique traditionnelle du Périgord et du Limousin" (CD)
LA FRATERNELLE « La belle si nous partons » (CD)
Arnaud BIBONNE et Camille RAIBAUD "En cadència" (CD)
Duo ARTENSE “Sur le vif” (CD)

Les autres (PRESQUE) nouveautés

Anne NIEPOLD « Musette is not dead » (CD)
Guillaume VEILLET et Alain BASSO « Kroka la nuit / Chansons traditionnelles en Savoie » (Livre et CD) Jean-François VROD et FANTAZIO (CD)
TRANSAT « Irish trad system » (CD)

etc…

c'est ici

 
          
 
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, merci d'envoyer un mail à lettre@mustradem.com
Vous n'arrivez pas à voir cette newsletter ? Cliquez ici